samedi 11 août 2012

On efface et... on évite de recommencer

Bon... Je crois qu'il faut mettre un terme à tout cela. Je ne le fais pas de gaieté de cœur parce que j'ai la prétention d'assumer mes avis. Eh oui, je suis une prétentieuse ! Such a shame! Ouais, ouais, blablabla, peu importe. 
Le fait est que j'ai commis l'énorme erreur de donner mon avis sur un livre que je n'ai pas su finir, que j'ai détesté de bout en bout. Bref, je me doutais un peu que ça ne serait pas pris avec le sourire jusqu'aux oreilles. Toutefois, comme toutes les polémiques (et j'en ai vécu pas mal parce que Lili et moi ne faisons pas toujours dans la dentelle...), j'ai stupidement cru qu'elle allait s'épuiser. 
Et elle s'est épuisée. 
Jusqu'à ce que l'éditeur la relance. 
Encore et encore et encore... Dès que le phénomène s'essouffle, on remet l'avis sur la page Facebook ou dans le groupe privé. Une fois, deux fois, ça passe. Mais là, je commence à en avoir assez. Je pensais qu'éditeurs et lecteurs seraient un peu plus matures que ça. Sur ça aussi, j'ai eu tort.
J'ai mes torts. Je ne le nie pas. Mais est-ce une raison pour tout faire pour nous descendre ? De marteler ce qu'il s'est passé toutes les semaines, dès que les gens détournent les yeux ? Est-ce vraiment une attitude correcte ? J'ai assumé ce que j'ai dit (et l'assume toujours) mais là, j'en ai vraiment assez. Les gamineries de ce genre, j'en ai ma claque. Je suis vraiment dégoûtée et j'ai l'impression d'être la pauvre Kristen Stewart que tous calomnient et traînent dans la boue (à tort ou à raison) ! Et pour que je me compare à une actrice que je n'apprécie pas particulièrement, il faut le faire ! 
L'affaire est allée trop loin la première fois. Comme souvent dans les polémiques, disons-le. Mais je n'ai pas agi de façon aussi puérile tout le long que ça a duré. Mais aujourd'hui, c'est fini. C'était la fois de trop.
Lili et moi nous sommes consultées et nous avons décidé de tout effacer ce qui concerne Elie et l'Apocalypse. Absolument tout. Nous ferons comme si les Editions IMAJ n'avaient pas contacté Lili pour un avis, comme si nous n'avions pas lu le livre, comme si nous ne l'avions pas chroniqué, comme si Lili n'avait pas pris sur elle de lire ce pavé pour contenter ces gens (qui ne sont visiblement pas satisfaits et qui se fichent bien pas mal du travail qu'elle a fourni puisqu'ils m'ont en bouc-émissaire). 
Cet article sera le dernier qui subsistera. Mon blog, j'y tiens. Ça fait longtemps que je travaille dessus et je ne tiens pas à ce qu'il soit ruiné parce que j'ai commis la boulette de critiquer un livre que j'ai détesté et que je n'ai pas su finir.
A présent, je refuserai toute implication avec le roman Elie et l'Apocalypse et les Editions IMAJ. On pourra me citer encore et toujours, cela n'aura plus d'importance (ça en avait déjà peu à l'origine...), je m'en lave les mains. 

A bon entendeur...
Cassie.

--------------------
 (by lili)

Cassie a donné son avis, voici le mien... Moi, Lili ... La chroniqueuse d'une chronique modérée (c'est rare, donc faut le noter!). Gardez bien cette chronique modérée en tête parce que la suite ne sera pas modérée!!!
Moi, Lili, aie l'envie de remettre l'église au milieu de mon village!
Je ne peux qu'appuyer les mots de ma co-chroniqueuse, chef de ce blog et amie...
Etant donné que l'auteur est une sorte de génie de l'écriture (et des autres sujets!), je pense qu'elle ou il connaîtra cette citation: " Quand vous vous donnez pour auteur. En auteur, souffrez qu'on vous critique"

J'aimerais partager avec vous, lecteurs, quelque chose qui m'est arrivé:

Dans ma chronique sur Elie, j'avais dit, sans m'étendre dessus, que les éditions m'avaient humiliée ... Je tiens à rétablir la vérité : ils m'ont humiliée et insultée.
Je ne suis pas seule, mais je vais parler en mon nom parce que je suis bien éduquée.
Humiliée en me prenant pour une enfant de 7 ans sur le mur de leur page de fans sur laquelle je ne suis pas.... mais je les comprends étant donné que je suis incapable de comprendre l'humour trop intellectuel dans leur livre.
Humiliée et insultée en allant trouver d'autres chroniqueurs et en faisant passer ce blog pour un endroit où "sévissent deux incultes qui se prennent pour des lectrices"...
Insultée en m'appelant "gamine immature qui aime casser des éditeurs pour bien commencer la journée" par messages privés à des blogueurs que je connais (malheureusement pour eux, des gens supportent ma franchise! Hourra à eux!). Ca m'a un peu fait l'effet d'une pub pour Nutella : bien manger le matin pour bien commencer la journée! xD 

J'ai eu un peu mal au coeur en effaçant mes chroniques de ce bouquin ... J'ai passé un mois à m'obliger à lire cette ... ce ... bref! A lire, puis à réfléchir et peser chacun de mes mots. Je crois que les lecteurs que ce truc nous rapportait, je les méritais amplement! Merdum quoi! (boude) (oui, je tire toute la couverture à moi. Comme d'hab! Je suis immature après tout! Mouhahaha)

La question de certains, je la vois venir: pourquoi s'attaque-t-on à ces pauvres éditions ?
Réponse de moi : parce qu'ils représentent ce que je déteste. Ces gens qui ont le pouvoir, qui en abusent et que ça me débecte. Parce qu'ils font le tapin (et je suis polie!) en allant chercher des lecteurs à droite et à gauche en tapant sur ceux qui ne sont pas en accord avec les autres, en faisant de la pub pour ceux qui ont bien chroniqué ou qui sont d'accord avec eux, en offrant des trucs aux fans assidus et j'en passe ...
Ca me débecte!
Qui a dit que je n'avais pas fait d'efforts dans ma chronique effacée?!

Bien sûr qu'ils ont le pouvoir. La preuve en est avec les blogueurs qui sont obligés d'effacer leurs chroniques parce que sinon les fans (?) ne les lâchent pas allant jusqu'aux menaces et aux insultes (j'ai beaucoup aimé le terme" chroniqueuse inculte", c'était soft, d'ailleurs). Tout cela parce que les éditions refoutent les chroniques sur le tapis tous les 15 du mois ( c'est presque comme les règles chez les nanas, en fait! Tout s'explique oO).  Mais il faut bien ça pour s'assurer que les lecteurs sont restés fidèles ... Et continuent de manger dans nos mains, n'est-ce pas?! 

Que dire de plus?

1. Citer des chroniques sans donner le lien qui va avec, c'est s'assurer que 8 personnes sur dix se contentent de lire et d'approuver stupidement le post. C'est facile!!
De vous à moi, si la chronique disparaît du net, autant fermer sa gueule pour ne pas relancer une polémique qui n'a pas lieu d'être sauf pour se faire mousser soi-même en disant: vous avez vu, j'avais raison, ils étaient méchants au point qu'eux-mêmes ont retiré leurs mots. 

2. J'ai modéré ma chronique parce que ça représentait un défis d'écriture. La diplomatie, j'ai du mal.
Si j'avais dû chroniquer en toute honnêteté, j'aurais juste dit: de qui se moque-t-on? On fait passer une majorité de croyants pour des fous furieux, des hippies pour des grands cœurs et une gamine de 9 ans génie de son état pour l'élue parce que sans l'intelligence suprême Dieu ne vous regarderait pas voyons! .... Je sais tout des religions, du monde, donc je peux comprendre les gens, donc je peux comprendre ma mission d'envoyée de Dieu et de Sauveur .... De qui se moque-t-on?!

En conclusion :
J'ai été gentille dans ma chronique, je le suis moins ici, parce que je prône le : je suis d'accord avec moi, donc je le dis! Point!

Je tourne la page, je la déchire et poubelle ... La liberté d'expression, c'est pouvoir dire ce que l'on veut, comme on le veut, quand on le veut, n'en déplaise à certains.

6 commentaires:

  1. Vous avez tout mon soutient les filles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En mon nom et en celui à Lili : merci <3

      Supprimer
  2. Je trouve cela inadmissible qu'un éditeur ou d'autres lecteurs se donnent le droit de critiquer une chronique alors que c'est eux qui l'ont demandé (pour l'éditeur) je n'ai pas suivi toute l'histoire mais bon quand même... Il faut pas abuser, si un éditeur n'assume pas une mauvaise critique tant pis pour lui.
    Dans tout les cas je suis d'accord avec vous, tourner la page est peut-être la meilleur solution, mais c'est dommage.

    Bon courage

    RépondreSupprimer
  3. porte plainte pour harcèlement et diffamation, ça marche bien et cet éditeur est un tout petit éditeur qui n'a aucun pouvoir dans le monde de l'édition. Ils sont même plutôt inconnus, enfin ils l'étaient pour moi. Tu devrais tenir bon et la remettre... et ensuite s'ils reviennent à la charge tu gardes tout et tu portes plainte... Courage. Christophe (unificationfrance)

    RépondreSupprimer
  4. Le fric, le pouvoir... les éditeurs peuvent bien traiter les gens de "chroniqueurs incultes" mais ils ne font que distribuer de la merde plein les gares et les grandes surfaces, et même les librairies! Il faut plaire au public, et non lui exprimer des idées propres et originales, voilà la politique de l'art en ce bas monde... seulement plus on distribue de la merde aux gens, plus on a de chances de les rendre con, tout simplement, de vrais légumes voilà! Tous ces bouquin pompés les uns sur les autres, ce vocabulaire tellement limité, où tous les éditeurs hurlent au chef d’œuvre, exprimant de manière exacerbée les pseudos sentiment qu'ils ont eu, branlette intellectuelle oui! Quand à la France, n'est-elle pas le pays des droits de l'homme? La liberté d'expression ça sert à quoi? Quand on entend les propos de certains politique, il me parait injuste de pourrir la vie de chroniqueurs pour de si basses raisons alors qu'on tolère tous de choses bien plus graves et sérieuses... Les gens frustrés frustrent les autres. Comment faire des reproches sur un avis, alors qu'il a justement été demandé de le donner! Quand on demande un avis, c'est pour avoir une réponse honnête quelle qu'elle soit et non pour une réponse anticipée destinée à "se faire mousser" (c'était si bien dit!)... Le monde de l'art, en France, est bien décourageant, peuplé de gens qui oublient leur véritable passion je crois...

    RépondreSupprimer
  5. La critique est peut-être subjective bien que l'on puisse y ajouter des éléments plus objectifs (l'étude, la discussion, l'évaluation et l'interprétation) mais elle reste LIBRE et personnelle.

    Je ne comprends pas l'attitude de cette vermine qui lance des attaques comme des assauts guerriers alors même que tu ne faisais que donner ton point de vue... mais j'adhère à tes opinions quand à la liberté de s'exprimer !!!
    Don't bother,
    Cheers,
    Fx

    RépondreSupprimer